Manger selon la naturopathie

Manger selon la naturopathie

Notre alimentation aussi diversifiée qu’elle puisse être est indissociable de notre digestion.

Une digestion difficile, trop lente ou trop rapide, entraine des gênes et des carences alimentaires. La digestion se passe mal lorsque la mastication est bâclée, les repas sont trop gras, trop lourds ou trop acides. La digestion devient alors gênante (ballonnements et autres phénomènes gazeux). Et l’assimilation des vitamines, des minéraux, des protéines et de toutes les bonnes choses que vous avez mis dans votre assiette sera imparfaite. C’est de cette mauvaise assimilation que viendront des carences nutritionnelles. D’où l’idée fausse que « manger un peu de tout » est bénéfique pour la santé !

Non et non, il faut manger équilibré et bien associer les aliments.

Alors comment savoir si vous avez une « mauvaise digestion » ?

Les symptômes sont universels :

Fatigue après le repas (d’après les naturopathes l’homme n’est pas fait pour être fatigué et mou après le repas, mais au contraire, il doit vibrer d’énergie !).

Troubles digestifs, des acidités, des gênes du type ballonnements, flatulences, constipation...

Bref, tout ce qui peut vous mettre mal à l’aise après un repas est un signe de mauvaise digestion et donc de mauvaise association alimentaire.

 

Alors pourquoi ?

Les naturopathes ont étudié que chaque catégorie d’aliment à :

  • Une durée de digestion différente (allant de dizaines de minutes à plusieurs heures)
  • Un degré d’acidité différent pour chaque digestion
  • Un lieu de digestion différent (l’estomac, l’intestin, etc)

Les fruits par exemple sont des aliments qui se digèrent très rapidement (en quelques minutes). Pourquoi ? Car ils passent par l’estomac sans y rester et sont digérés dans l’intestin grêle.

 

Mais, si vous mangez vos fruits à la fin du repas, comme le font la plupart des gens. Vous troublez la digestion du fruit qui va rester bloquée plusieurs heures dans l’estomac. Elle va attendre que le reste du bol alimentaire continue sa digestion. Il va alors fermenté, secrété du sucre puis de l’alcool.

Voilà, pourquoi les naturopathes conseillent, pour une digestion optimale, de manger les fruits hors des repas. Le matin, en guise de petit déjeuner vitaminé. Ou une heure avant le repas en coupe-faim. Ou encore quatre heures après celui-ci, pour le goûter. Vous pouvez à ce moment-là manger les fruits de votre choix. Ce qui vous permettra d’assouvir cette petite faim grimpante tout en vous assurant une digestion facile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *