Les allergies saisonnières

Que se passe-t-il dans votre corps ?

 

L’arrivée du printemps est un véritable cauchemar pour toutes les personnes souffrant d’allergies saisonnières. Ce fléau des temps modernes touchent plus de 25% des Français. Il s’étend  de la fin du mois de mars jusqu’aux premiers frimas de l’automne. Le pic est aux alentours de mi-avril.

Physiologiquement les allergies sont le résultat d’un dérèglement du système immunitaire qui conduit à une perte de tolérance de substances habituellement inoffensives.

 

Elle se développe en deux temps :
* La phase de sensibilisation : premier contact avec la substance considérée comme « dangereuse », les anticorps se programment. Ce processus se déroule silencieusement, à notre insu et prépare le corps à réagir en vue d’une seconde « attaque ». La majorité des individus touchés par les allergies saisonnières se sont sensibilisés dès l’enfance.
* La phase de déclenchement : seconde rencontre avec l’allergène, le corps se défend et les symptômes apparaissent (écoulement nasal, démangeaisons, rougeurs…).

 

Dans le cadre des allergies printanières, les allergènes sont formés par les grains de pollens qui viennent des différents végétaux (bouleau, cyprès, graminées..). Et, lorsque l’allergène est inhalé, les symptômes liés à l’asthme apparaissent. Cela conduit à la rhinite allergique ou « rhume des foins », respiration sifflante, éternuements répétitifs, toux persistante.

La plupart des médicaments antiallergiques contiennent des substances antihistaminiques censées neutraliser ces effets. Leur action limitée ne guérit pas l’allergie et peut même entrainer des effets indésirables en utilisation trop fréquentes.

 

 

Des solutions naturelles et efficaces existent sans effets secondaires.

 

Les œufs de caille sont connus depuis l’Antiquité pour leurs bienfaits contre les maladies respiratoires. On les utilise depuis longtemps  contre l’asthme dans certains pays.  De nombreuses études ont démontré leurs bienfaits sur les maladies allergiques (pollen, acariens, poils d’animaux, poussières…) Depuis plus de 10 ans de nombreuses expériences et observations  ont été réalisées sur des patients suivant un protocole détaillé. Le Docteur Truffier obtient plus de 70% de succès chez les adultes et 85% chez les enfants.

 

 

 

 

Ainsi, une complémentation en œufs de caille sous forme de cure permet d’atténuer les symptômes liés aux allergies saisonnières.

 

La quercétine, antioxydant végétal, réputée pour réduire les états inflammatoires, réduit les réactions allergiques et le risque d’asthme. Elle est naturellement présente dans certains légumes : oignon rouge, ail, brocoli ou haricots verts.

De même, le curcuma pourrait lui aussi contribuer à limiter les symptômes.

Pour finir, vous  connaissez probablement les mesures d’hygiène recommandées. Dans un premier temps, il faut se doucher et se laver ou rincer ses cheveux le soir. Vous enlèverez ainsi le pollen accumulé à la fois dans les cheveux et sur la peau. Ensuite, pensez à laver vos draps et vos vêtements le plus possible sans les faire sécher en extérieur. Enfin, passez tous les jours l’aspirateur et évitez de dormir la fenêtre ouverte.

 

Je vous mets en lien les Oeufs de caille synergisés des Laboratoires Copmed, labo Français expert en produits de santé naturelle.

 

 

Bon printemps, prenez soin de vous !

 

https://www.copmed.fr/fr/defenses-naturelles-resistance/44-oeufs-de-caille-synergises.html

Code thérapeute A44728

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *