« Bien dans mon ventre, bien dans mes baskets »

Comment se porte votre intestin ?

Savez-vous qu’il n’est pas aussi anodin qu’il en parait ? Nous pouvons même dire qu’il est responsable de la plupart de nos maladies  et qu’il influe aussi sur notre psychisme.

En effet, notre intestin, ne sert pas uniquement à l’élimination de nos différents déchets, il est responsable d’un très grand nombre de pathologies que l’on dit « communes ».

Il se comporte comme un élément nerveux, on dit que c’est notre deuxième cerveau.

On a observé un nombre impressionnant de neurones (cellules nerveuses) capable d’élaborer des neurotransmetteurs ainsi dès 1999, « le Pr Michaël D. Gershon a mis en évidence la présence de sérotonine, neurotransmetteur du plaisir, de la détente et de la motivation nommée aussi hormone du bonheur, dans nos intestins ».

C’est grâce à ces neurotransmetteurs que l’influx nerveux se transmet de cellules en cellules jusqu’à notre cerveau.

Mais pour que l’influx nerveux fonctionne correctement il est indispensable d’avoir des neurotransmetteurs !

Ces substances sont fabriquées par nos neurones et pour une part par certaines cellules intestinales, par des acides aminés. Ces acides aminés viennent et résultent de la digestion des protéines alimentaires animales et/ou végétales.

Ainsi en franchissant la barrière physiologique présente dans le cerveau les neurotransmetteurs véhiculent nos états d’âme, nos émotions qui vont induire sur notre comportement.

Il en résulte qu’une carence en protéines va générer des problèmes dans la gestion du stress mais aura également une incidence très importante sur notre vie personnelle, intime, sociétale.

Vous l’avez compris, tout dérèglement intestinal engendre un déséquilibre de notre santé. Ce déséquilibre est notamment visible au niveau émotionnel, psychologique voire comportemental.

 

Je ne le dirais jamais assez, l’alimentation est la base de notre santé tant physique que psychologique !

 

Voici par exemple 3 neurotransmetteurs associés aux états psychiques :

Sérotonine :

  • Haute : calme, patience, contrôle de soi, sociabilité, adaptabilité, humeur stable.
  • Basse : hyperactivité, agressivité, impulsivité, fluctuation de l’humeur, irritabilité, anxiété, insomnie, dépression, migraine, dépendance (drogue, alcool…), boulimie.

La sérotonine est synthétisée à partir de l’acide aminé appelé tryptophane. C’est ce que l’on nomme l’hormone du sommeil, de la détente, de la relaxation, du calme et de la sérénité.

Où la trouve t-on ?

  • banane
  • lait
  • dinde
  • ananas
  • œufs
  • datte, noix…

Dopamine :

  • Haute : esprit d’entreprise, motivation, bonne humeur, désir sexuel.
  • Basse : dépression, baisse de libido, démotivation, indécision.

La dopamine est synthétisée à partir de l’acide aminé nommé tyrosine et agit sur la sécrétion de l’hormone de croissance (GH). C’est le neurotransmetteur du plaisir, de la motivation, de l’émotion, du désir sexuel, de la vigilance et de la mémoire.

Les aliments riches en tyrosine sont :

  • viande
  • fromage
  • amandes
  • avocats
  • choux
  • thé vert
  • betteraves
  • germe de blé…

Adrénaline :

  • Haute : état d’alerte.
  • Basse : dépression.

L’adrénaline est synthétisée à partir de la tyrosine et de la phenylalanine. C’est l’hormone du stress.

  • saumon
  • œufs
  • yaourt
  • épinards
  • avocat
  • ail
  • chocolat…

Avoir une bonne hygiène de vie passe par une bonne hygiène intestinale.

 

Qu’est-ce qu’une bonne hygiène intestinale ?

C’est une bonne élimination des déchets associée à une bonne flore intestinale.

Notre corps est une véritable machine à laquelle il faut apporter le bon carburant en quantité suffisante pour lui permettre de bien faire son travail. Le rôle du naturopathe est justement de vous aider à comprendre comment fonctionne votre corps. Il insistera sur l’alimentation qui est le carburant de votre corps mais aussi sur les éliminations qui sont indispensables à ce bon fonctionnement.

Tous vos organes, y compris votre intestin, ont besoin d’ éléments fondamentaux. Ils doivent  être nourris suffisamment en nutriments issus de l’alimentation (protides, glucides, lipides, minéraux, enzymes…). Ils ont besoin d’oxygène issu de la respiration pulmonaire et ils doivent être régulièrement débarrassé des déchets métaboliques et alimentaires.

Pour cela, hydratation, alimentation riche en fibres, stimulation du foie et de la vésicule biliaire, gymnastique des organes…et supplémentation en probiotiques !

 

Alors comment se porte votre intestin ?

 

Je ne peux que vous conseiller d’en prendre soin, et si vous ne savez pas où vous en êtes je suis là pour vous guider.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *